Construire sa maison : quelles aides disponibles ?

Construire sa maison : quelles aides disponibles ?
Lorsque l'on souhaite avant acheter ou se construire une maison toute neuve, il est nécessaire de savoir comment on va la financer et de quelles aides on peut bénéficier afin de voir son projet de maison se concrétiser. Nous allons voir qu'en matière de financement, différentes aides existent et sont à prendre en compte avant l'achat de votre bien immobilier neuf ou ancien mais aussi après. En effet, vos perspectives d'avenir tant professionnelles que personnelles doivent entrer en ligne de compte lors du montage de votre dossier ou plutôt de vos dossiers de prêt. Nous allons le voir, la localisation géographique est un critère essentiel lorsque l'on souhaite acheter ou construire sa maison.

Le prêt épargne-logement

le pret epargne logement Cette aide est notamment réservée aux bénéficiaires d’un PEL, Plan épargne-logement. Attention cependant, car les nouveaux détenteurs ne sont pas concernés. Seuls, ceux qui ont eu accès au PEL depuis une durée de 4 ans peuvent recevoir l’aide. Heureusement, ce n’est pas le cas des détenteurs du CEL (Compte épargne-logement), il ne faut attendre que 18 mois pour ensuite avoir droit à ce prêt.
Comment se déroule l’offre ? Le montant du prêt dépend fortement des sommes épargnées et des intérêts acquis tout au long du PEL ou du CEF. Il est donc possible de gagner une somme importante. D’ailleurs, certaines personnes ont la chance d’avoir un prêt qui recouvre toutes les dépenses, sans exception (hors frais). Autrement dit, elles arrivent à posséder une somme de 92 000 euros pour le PEL, et une somme de 23 000 euros pour le CEL.

Le prêt action logement

Les salariés d’une entreprise privée, quant à eux, peuvent bénéficier d’un autre type d’aide : le prêt action logement . Seulement, il n’y a que les sociétés qui ont plus de 10 salariés qui peuvent en bénéficier. Il faut noter que l’employeur n’est pas dans l’obligation d’accepter la demande de prêt. Tout est en fonction des choix, mais surtout de la politique de l’entreprise elle-même. Si certaines personnes parviennent donc à bénéficier de cette offre, d’autres ne le peuvent pas.
De plus, bien que le futur propriétaire ait la chance d’avoir le prêt action logement, le montant qu’il obtiendra ne cèdera jamais aux 30% du coût total de la construction. Cependant, le taux est plus avantageux et il fonctionne comme le ptz que nous allons évoquer ensuite.

Les aides des collectivités locales et réduction de TVA

Il n’y a pas que les entités privées qui peuvent aider dans les constructions de nouvelles maisons. Mises à part elles, les collectivités locales qui gèrent la zone (ville, département ou région) où s’implantera la maison peuvent jouer leur rôle. Les aides offertes par ces collectivités sont sous forme de subventions ou de prêt bonifié. Les procédures ne sont toutefois pas les mêmes pour obtenir ce que l'on pourrait appeler des sortes de bonus logement. C’est pourquoi il faut se renseigner auprès de la mairie, du conseil général et des agences départementales d’informations. En réalisant certains types d’aménagements, il est possible d' obtenir une réduction de TVA . Intéressant également, le crédit d’impôt pour la transition énergétique ou CITE évoqué récemment par Emmanuel Macron et la loi de finances 2018.
Mais, parmi toutes les offres liées à la construction d’une maison, le prêt à taux zéro est celui qui est le plus connu. Elle est celle qui offre également le plus d’avantages. De plus, elle est facile à obtenir bien que, comme les autres aides, elle nécessite le respect de certaines conditions.

Le prêt à taux zéro : ce qu’il y a à savoir sur ce type d’aide financière

Le prêt à taux zéro est la première chose à laquelle l’on pense en terme immobilier. Mais qu’est-ce que c’est au juste ? C’est une aide financière apportée à ceux qui en ont besoin , et ceux qui remplissent les conditions nécessaires.
Ceux qui en bénéficient reçoivent donc de l’argent, qui peut s’élever à une somme de 118.470 euros. Toutefois, cela dépend fortement de la situation dans laquelle se trouve le ménage. Il y a, par exemple, ceux qui gagnent plus tandis que d’autres gagnent moins. Par ailleurs, concernant leur résidence, le zonage géographique joue un rôle important dans la fixation de ce montant (zone A bis, zone A, zone B1, zone B2, et zone C). Il en est de même pour le nombre de personnes qui compose le foyer.
Ce n’est pas une aide comme tant d’autres, qui se donne et ne se rembourse pas. Au contraire, elle sera remboursée, mais avec une facilité indéniable. En effet, les bénéficiaires ont tout le temps pour le rembourser. Certains d’entre eux ont, par exemple, un droit de 25 ans. À part cela, aucuns frais ne sortiront de la poche des bénéficiaires, et ce, pendant les procédures : frais de dossier, frais d’expertise ou intérêts…
Qu'est ce qu'il faudra pour bénéficier du taux zéro ?
Cette aide est principalement destinée aux ménages avec des revenus modestes. De façon synthétique, là encore des conditions sont à respecter : d’un, la future maison doit être la première maison de celui qui demande de l’aide. Secondo, le futur propriétaire se doit d’être primo-accédant, c’est-à-dire : les deux années qui ont précédé l’offre de prêt à taux zéro, celui-ci ne devait pas avoir été le propriétaire.
Comme chaque année, le prêt à taux zéro est amené à évoluer et encore faire l’objet d’une nouvelle actualisation par le biais de plusieurs lois de finances. C’est pourquoi il est indispensable, afin de ne pas avoir de mauvaises surprises et de parfaitement maîtriser votre budget de bien s’informer sur ce prêt et ses actualités et surtout de procéder à la simulation de votre ptz avant de demander cette aide. Dernier conseil, pensez aussi à estimer vos frais d'acquisition plus connus sous le terme de frais de notaire.