Comment réduire ses impôts avec la loi Pinel et le ptz ?

Comment réduire ses impôts avec la loi Pinel et le ptz ?

Depuis peu de temps, nous avons remarqué une grande évolution dans le domaine de l’immobilier. La loi Pinel 2018, tout comme le ptz 2018 y sont pour quelque chose. En effet, ils ne cessent d’être actualisés, et ce, de façon régulière en témoignent les nombreuses lois de finances.

Définition de la loi Pinel

La Loi Pinel est un dispositif de défiscalisation. Autrefois connu sous « Dispositif Duflot », son nom actuel est tiré de celui de son fondateur : la ministre Sylvia Pinel dans le but de relancer la construction d'habitations neuves sur le territoire français.

Faire des économies avec la Loi Pinel

achat immobilier Avec la mise en place de la loi Pinel, le gouvernement a voulu faciliter le financement des particuliers dans le but de développer la construction de logements en France. Par conséquent, l’offre de logements à louer sur le marché a augmenté de manière considérable. Désormais, il est possible de louer son bien à des proches, ascendants ou descendants. Certes, cela se faisait déjà, mais les procédures sont d’autant plus simples et les bénéfices sont plus importants. Après calcul et estimation, une somme d'argent conséquente peut être économisée grâce à cette loi.
Par ailleurs, la loi Pinel propose actuellement une réduction d’impôts plus importante que celle qu’il y avait avant. En effet, le pourcentage de réduction d'impôts s’élève à 21% du montant de l'investissement sur 12 ans. Toutefois, ce pourcentage de déduction fiscale des impôts sera fixé proportionnellement en fonction du délai de location.

Comment bénéficier de la loi Pinel ?

Comme pour tout dispositif, des conditions sont bien évidemment à respecter, et ce, à tous les niveaux. Il faut, par exemple, que le bien à louer soit neuf, ou du moins rénové. Pourtant, ce n’est pas n’importe quel bien qui peut être loué. Il faut qu’il respecte les normes et lois en vigueur, comme le label BBC 2005 ou la réglementation thermique RT 2022. Pour les nouvelles constructions, le délai d’exécution des travaux est à prendre en compte. Il doit, entre autres, ne pas dépasser les 30 mois suivants la déclaration d’ouverture du chantier. Le site impots.gouv.fr met à disposition les formulaires nécessaires à la déclaration fiscale.
Une fois le bien construit ou rénové, la location en question doit remplir quelques conditions. La période d’engagement est, au minimum de 6 ans. En outre, la location de bureau ou de salles de commerce n’est pas valable, mais il faudrait que ce soit en qualité de résidence principale. Vu que la maison est toute neuve, elle est évidemment : non meublée. Des zones Pinel sont éligibles à cette loi et sont divisées en catégories bien distinctes : la zone A Bis qui se situe dans Paris et sa proche banlieue, la zone A dans la banlieue parisienne, la zone B1 dans les grandes agglomérations françaises ayant au moins 250 000 habitants, mais aussi certaines villes du littoral et de la Corse, la zone B2 pour les communes de 50 000 à 250 000 habitants, et enfin, la zone C pour tout le reste. Néanmoins, ces zones sont actuellement discutées dans le PLF2018 conduisant probablement à exclure du dispositif les zones les moins tendues afin de recentrer le dispositif et d'en améliorer son efficacité. Pensez donc à bien vous informer sur cette future loi pinel 2018.
Pour ce qui est de l’investissement financier, seuls, ceux de moins de 300 000 euros peuvent profiter de la loi Pinel. Cela se calcule de la façon suivante : 5 500 euros par m² minimum. Il y a quand même des limites, car l’on ne peut pas investir plusieurs fois en une année. En effet, pendant un an, les investissements sont limités à 2 par an. La réduction d’impôts, quant à elle, ne peut être reportée que d’une année à une autre.

Le prêt à taux zéro 2018

Comment se passe l’offre ?

Comme l’indique son nom, le prêt à taux zéro est une aide financière. Il est notamment utilisé dans le but de financer un achat ou la construction d’un nouveau bien immobilier à usage d’habitation.
Tous les ménages ne reçoivent pas le même montant , car tout est dicté par leur situation. Pareillement pour les modalités de remboursements, il y a des ménages qui gagnent plusieurs années, tandis que les autres, non. Comment se déroule le calcul ? Les tranches de revenus sont considérées, et différents cas sont possibles. Pour le premier cas, 25 ans sont accordés avec un différé total pendant 15 ans. Pour le second, le différé est possible à 100%, et ce, pendant dix ans. Après étude, une durée de 22 ans est nécessaire. Enfin, pour le troisième, le différé est de 5 ans pour une durée de 20 ans.
On applique alors un pourcentage de 40% du cout maximal de l’opération. Toutes les taxes sont donc comprises. Par ailleurs, tout comme la loi Pinel, quelques conditions sont à remplir pour pouvoir pleinement profiter du prêt à taux zéro.

Les conditions à remplir

Plusieurs critères sont à prendre en compte : le montant de l’opération, le nombre de personnes qu’il y a dans le ménage, les revenus du ménage, la tension de la zone dans laquelle se situe le projet. Le concept est le même que pour la loi Pinel : plus, la tension est tendue, plus les plafonds de ressources sont élevés et le montant du prêt élevé. Par la même occasion, l’emprunteur ne doit pas dépasser un certain plafond de revenus qui varie selon la zone et la composition du foyer.
Le ministère de la cohésion des territoires propose d'ailleurs cette infographie pour mieux comprendre le ptz
simulation ptz

L'avis du site calcul-pret-a-taux-zero.fr

Loi Pinel ou prêt à taux zéro, choisissez l’offre qu’il vous faut en fonction de la situation dans laquelle vous êtes. L’un comme l’autre, tous deux seront toujours bénéfiques pour l'année 2018 !